Le livret A, le plus vieux des produits d’épargne

Le livret A a été créé il y a 200 ans, plus précisément en 1818. Eh oui, à la même année que l’abolition de la traite des Noirs. Ce moyen de placement a été mis en place afin de couvrir la crise financière déclenchée par les guerres napoléoniennes. Actuellement, le livret A intéresse plus de 60 millions des Français.

Les principaux acteurs du livret A

Depuis 2009, l’exclusivité de la distribution du livret A a été octroyée à la Banque Postale, la Caisse d’Épargne et le Crédit Mutuel. En cette période, les banques en ligne ont aussi passé une convention avec l’État pour avoir une part de marché. La sécurité des fonds des livrets est mise sous la vigilance de la Caisse des Dépôts et de consignations. Cette institution a pour mission de les conserver à l’abri des crises financières ou d’une utilisation frauduleuse par le gouvernement.

Le taux du livret A depuis sa création

Le premier taux du livret A a été fixé à raison de 5 %. C’était en mai 1818. Ce chiffre a ensuite descendu jusqu’à 1,50 % en janvier 1946. Ce n’est que 14 ans après que la rémunération de ce produit d’épargne recommençait à être intéressante. En octobre 1981, celle-ci était arrivée à hauteur de 8,50 %. D’ailleurs, personne ne l’a cru ! L’évolution du taux d’intérêt du livret A a connu depuis le mois d’août 1983 des hauts et des bas. Actuellement, ce moyen de placement affiche son taux le plus faible jamais enregistré, soit 0,75 %. Cela pourrait même être encore pire après janvier 2020.

Une nouvelle formule pour fixer le taux du livret A

À compter du mois de février 2020, le taux du livret A sera fixé via une nouvelle formule dans le but d’éviter qu’il ne descende pas sous le plancher de 0,50 %. La Banque de France le déterminera à partir de la moyenne semestrielle entre l’indice des prix à la consommation sur un an et le taux des prêts à court terme entre les banques. On constate donc que l’État fait tout son possible pour que le nouveau taux de ce produit d’épargne soit toujours compris entre 0,50 % et 1,25 % d’ici 2020.

Pourquoi ya-t-il encore des personnes qui sont séduites par le livret A

Malgré son rendement faible, notamment par rapport à d’autres moyens de placement tels que l’assurance vie, le livret A reste un produit sans risque. En effet, il est réglementé. En outre, il constitue un moyen très intéressant pour épargner pour une personne qui souhaite réaliser divers projets. Enfin, le livret A séduit beaucoup de gens, car les intérêts y sont exonérés d’impôt sur le revenu et libérés des prélèvements sociaux. En résumé, les épargnants optent plus pour la sécurité de leur argent et pensent moins aux intérêts.