Quels sont les possibilités pour devenir rentier de nos jours via les placements boursiers ?

Un placement en bourse est par définition, dans l’esprit collectif anglo-saxon et capitaliste, un placement risqué. En effet, dans l’idée du quidam, on entend par investissement en bourse, un achat d’actions ou de titres à forte valeur volatile. De plus, cette idée reçue a été renforcée à plusieurs reprises par les chutes à répétition de différents indices au court des dernières années.

Cependant, un investissement en bourse ne signifie pas nécessairement  que l’on va acquérir des actions d’une seule entreprise pour spéculer, ou travailler via des produits dérivés comme les options, warrants et autres.

Si l’objectif d’une personne est de pouvoir avoir la gestion de son portefeuille pour pouvoir devenir rentier, il convient de se diversifier.

Cette diversification s’opère en deux temps, via le type de produits d’une part, et via le type de secteurs dans lesquels on investit d’autre part.

En ce qui concerne les produits, on vise généralement l’acquisition d’actions et d’obligations. Les actions représentent une partie d’une entreprise et l’on en devient donc actionnaire. La volatilité est généralement haute et l’horizon de placement pour s’assurer une rentabilité quasi-certaine est considéré comme étant huit ans. L’avantage qu’on en retire est que les plus-values potentielles sont hautes, mais demandent un suivi régulier pour une vente au moment optimal.

D’autre part, les obligations sont des valeurs mobilières qui permettent, via un coupon obligataire, un rendement fixe, et prédéterminé. Le suivi est moins intensif considérant qu’une rentrée est assurée sur base annuelle. Le rendement est plus faible toutefois que le potentiel d’une action.

Dans un second temps, il y a donc lieu se diversifier parmi différents secteurs. Si certains ont des caractéristiques spécifiques, comme par exemple l’immobilier ou les dividendes sont réputés pour être élevés mais ou les fluctuations sont moindres, d’autres peuvent être plus risqués mais au potentiel plus important, comme les télécoms ou les nouvelles technologies.De manière générale il est opportun de panacher son portefeuille avec des secteurs non liés, pour éviter tant que ce peu un risque de dominos.

Dès lors, si l’objectif d’une personne est de pouvoir capitaliser pour vivre de ses rentes, la première règle à respecter est la diversification.